Etude "Documentalistes" Réseau France 3 : le pourquoi du comment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etude "Documentalistes" Réseau France 3 : le pourquoi du comment

Message par Admin le Mar 14 Fév - 16:23

A l’attention des documentalistes du réseau France 3

Bonjour à toutes et à tous,

Suppression d’un poste de documentaliste à Nancy contre l’avis des personnels, déploiement d’i.média sans application documentaire dédiée contrairement aux demandes des professionnels, préconisations des groupes ANACT à Bordeaux et Grenoble sur l’activité des documentalistes sans validation des concernés…

Ça commençait à faire beaucoup ! Il nous a paru urgent de réagir.
Cela a pris la forme d’une saisine que vous avez reçue par mail, sinon elle est à lire ici.

Une réunion de négociation a été organisée le 7 décembre 2016. Très à l’écoute, Olivier Godard (DRH France 3) et Laurent Lemaire (Directeur de la coordination et de la performance opérationnelle du réseau régional France 3 = ‘’chef des chefs de centre’’) semblent plus volontaristes que leurs prédécesseurs. C’est une chance, à nous de nous en saisir pour faire avancer les choses DANS LE BON SENS.

Nous attendions de recevoir le relevé de décisions de la direction pour vous communiquer ce qui avait été acté. Nous l’avons reçu le 5 février (à lire ici).
Tous les points soulevés en négociation y sont, à l’exception de nos relations avec la rédaction. Exemple : JT et magazines fabriqués avec de plus en plus d’archives donc plus de travail pour la thèque.

Première étape concrète : vous avez tous reçu de la part de votre rédacteur-trice en chef un mail de Guillemette Jeannot (sinon le voici), missionnée par Olivier Godard pour faire un état des lieux de l’existant.
Certains y verront peut-être une façon de repérer où des postes pourraient être supprimés. Au-delà du fait que la direction n’a pas besoin de ça, il était flagrant qu’Olivier Godard et Laurent Lemaire imaginaient à peine ce que nous accomplissions comme travail, surtout préoccupés que nous arrêtions de travailler avec du papier... L’état des lieux est donc surtout pour eux. Et s’il nous permet de nous rapprocher géographiquement de la rédaction ou de nous octroyer plus de moyens, tant mieux !

En parallèle, Armando Da Silva (Directeur du développement des ressources humaines, de l'emploi, des compétences et de la diversité) est en train de travailler sur le métier de documentaliste : ce qui existe sur le marché, mission/activités/compétences générales attendues à FTV etc. Une fiche métier est déjà en ligne sur monespace (à lire ici, pages 20-21).
Prochaines étapes :
- les aires de mobilité : compétences permettant une reconversion « facile » ou plus « ardue » vers tel ou tel métier
- un « bilan de santé professionnel » des documentalistes : besoin de renouvellement générationnel ? besoin de formations de remise à niveau ? etc
Ces questions seront abordées en Espace métiers (extrait de l’accord collectif à lire ici, pages 60-61), dans les mois à venir.
Ce travail a été imaginé par la direction suite au rapport Vacquin de janvier 2015 où les documentalistes étaient cités comme un métier en tension (à lire ici, page 59).

Un groupe de travail composé de Laurent Lemaire, Laurence Bobillier (Directrice en charge de l’information régionale France 3) et des documentalistes du réseau devrait voir le jour très prochainement pour plancher sur l’amélioration d’i.média.
Avec les nouvelles technologies tout va plus vite. Nos interlocuteurs ont donc l’impression que nous aussi nous pouvons aller très vite. Sauf que non. Les outils non adaptés peuvent être chronophages et empêcher l’expression de notre expertise documentaire.
Pour ceux à qui ça rappellerait des choses, nous nous appuierons sur le cahier des charges élaboré en décembre 2012 par l’atelier archivage pré i.média et qui n’a pas été suivi d’effet à cause d’arbitrages financiers en notre défaveur (à lire ici).

Depuis janvier, Laurent Lemaire fait la tournée des antennes pour rencontrer les équipes techniques, ainsi que les documentalistes. Il est déjà passé notamment à Bordeaux, Clermont-Ferrand et Toulouse. N’hésitez pas à discuter avec lui de vos besoins techniques, tant à la documentation qu’à la vidéothèque.
Par exemple, il semble ouvert à ce que nous bénéficions de photocopieurs-scanners plus performants si on exprime un besoin justifié professionnellement. Petite goutte d’eau dans l’océan de nos besoins, c’est vrai, mais tout est bon à prendre.

De nombreux ateliers et travaux sur les documentalistes ont été conduits depuis 30 ans, avec plus ou moins de succès. Les problèmes listés dans la saisine ne sont pas nouveaux, nous les subissons depuis des années.
Quand on obtient satisfaction c’est bien. Quand ce n’est pas le cas, il faut se battre, encore et encore. Nous allons donc suivre de très très très près la réalisation de ce relevé de décisions.

Nous avons essayé d’être complètes afin que vous ayez le meilleur niveau d’information possible. Pour autant, nous n’avons pas la prétention d’avoir été exhaustives, ni d’avoir la science infuse.
Nous vous proposons que ce mail soit le 1er d’une « plate-forme » d’échanges. D’abord parce que nous avons besoin des retours, avis et suggestions de celles et ceux qui auront envie de participer, mais aussi et surtout parce qu’il est toujours profitable de partager. Quelqu’un a dit qu’on était plus forts ensemble …

Nous sommes 203 documentalistes à FTV, le 4e métier le plus représenté chez les PTA ! Le réseau France 3 regroupe la moitié de cet effectif.
Nous avons besoin de moyens humains et matériels pour bien faire et développer notre travail. Et même dans un contexte budgétaire contraint, il y a des choses possibles. A nous de les obtenir !

Amicalement,
Rabéa, doc à Bordeaux et formatrice i.média
Chantal, doc à Toulouse
toutes les deux élues CGT

PS : si nous avons oublié des collègues dans la liste de diffusion, n’hésitez pas à les ajouter. Et si vous ne souhaitez plus recevoir de mails à ce sujet de notre part, faites-le nous savoir.

Admin
Admin

Messages : 5
Date d'inscription : 14/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://docsf3.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude "Documentalistes" Réseau France 3 : le pourquoi du comment

Message par MARECHAL le Mar 14 Mar - 17:12

Le 11 février, notre rédacteur en chef nous faisait suivre un mail de Guillemette Jeannot intitulé Etude "Documentalistes" Réseau France 3. D'après ce mail, entre le 20 et la fin février, nous devions être contacté(e)s pour répondre aux questions suivantes :
- la situation géographique de leurs bureaux,
- les outils utilisés,
- les grandes actions réalisées (du visionnage à l’archivage)
- et la place de la numérisation dans leur process.
Qu'en est il pour vous?

Par ailleurs, depuis le 17 février, nous en sommes au 5eme plantage Sierra, dont deux ayant duré 24H. Quant aux plantages des copieurs - imprimeurs, ils sont presque quotidiens
Stéphanie Maréchal, Amiens

MARECHAL

Messages : 1
Date d'inscription : 15/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quelques réponses pour Stéphanie

Message par Admin le Ven 31 Mar - 11:17

Bonjour Stéphanie et tout le monde,

Mail de Laurent Lemaire daté du 15 mars : "Guillemette vient de quitter ses fonctions. Le transfert du dossier est en cours. Mais avant de partir, elle m’a remis son document de travail qui est bien avancé."

J'ai informé Laurent Lemaire des bugs dans SIERRA. Fin février il m'a répondu qu'il avait sollicité la Direction informatique pour dégager des moyens afin de pérenniser et stabiliser SIERRA. A suivre...
A noter, lors des précédentes migrations vers i.média SIERRA a régulièrement planté. Est-ce encore lié ?

Mail de Laurent Lemaire daté du 14 mars et adressé à tous les chefs de centre :
"Vous l’avez tous certainement constaté, les copieurs dédiés au service des documentalistes ne répondent pas ou trop peu à leurs attentes. C’est un sujet qui reste d’actualité. Il nous faut montrer notre écoute à cette problématique et proposer des solutions. Aussi, je vous demande de transmettre à votre équipe en charge de la gestion des copieurs la consigne suivante.
  Mettre en accès libre (sans lecture de badge) le copieur dédié aux documentalistes et présent dans leur environnement direct de travail.
En vous remerciant.
Cordialement
Laurent LEMAIRE
"
A Toulouse ça a été fait le 24 mars et nous sommes ravis !

En ce qui concerne les ateliers de travail dont Laurent Lemaire a parlé lors du séminaire élections en début de semaine, je n'ai pas plus d'infos. Nous lui avons demandé d'attendre un peu que la période électorale passe (tout le monde est débordé) et SURTOUT, de faire un appel à candidatures transparent. Dossier également à suivre.
Les directeurs-trices régionaux-ales, Chefs de centre, filière RH et rédacteurs-trices en chef ont été avertis par Laurent Lemaire que ces ateliers se tiendraient prochainement.

La restitution des groupes de travail ANACT de Reims et Strasbourg se fera le 12 mai dans l'Espace métiers. Ces groupes de travail étaient centrés sur l'activité des documentalistes dans la chaîne de fabrication i.média.
Dans l'Espace métiers sont convoqués 3 représentants par organisation syndicale représentative au niveau de l'entreprise (CGT, CFDT, FO, SNJ).

A bientôt
Chantal

Admin
Admin

Messages : 5
Date d'inscription : 14/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://docsf3.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude "Documentalistes" Réseau France 3 : le pourquoi du comment

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum